En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter notre politique ici.

x

S'assurer contre la dépendance

Publié le 07/06/2019
Lorsque la personne évolue vers le grand âge, la baisse ou perte d'autonomie se fait de plus en plus souvent ressentir. Pour bien anticiper cette période délicate, l'assurance peut être une des solutions à mettre en place. En effet, dans la plupart des cas, la dépendance implique le financement de soins et de services à une période de la vie où les revenus sont moindres. Le point sur les possibilités existantes.

Qu'est-ce que la dépendance ?

Une personne est considérée comme dépendante lorsqu'elle n'est plus autonome (totalement ou partiellement) et qu'elle ne peut plus effectuer seule les actes de la vie quotidienne en raison de troubles du comportement et/ou d'atteintes physiques. Les actes  considérés comme essentiels au quotidien sont :

  • faire la toilette de l'ensemble du corps et se rendre aux toilettes,
  • s'habiller et se déshabiller,
  • préparer ses repas et à s'alimenter,
  • se déplacer à l'intérieur d'une surface plane
  • se lever, se coucher ou s'asseoir.

Quel contrat souscrire ?

Plusieurs contrats peuvent prévoir des prestations de dépendance. Il peut s'agir ainsi :

  • soit d'un contrat de prévoyance dont la garantie principale est la dépendance. Il peut être souscrit à titre individuel ou collectif (par exemple un contrat mis en place par l'employeur pour ses salariés)
  • soit d'un contrat d'assurance-vie (épargne-retraite ou décès) comportant une option dépendance.

Quelles garanties vous sont proposées ?

Votre assurance peut couvrir uniquement la dépendance totale ou la dépendance totale et partielle. Pour évaluer votre état de dépendance et la perte de votre autonomie pour le déclenchement des garanties, l'assureur utilise des critères définis dans le contrat qui peuvent varier en fonction des assureurs.

Il s'agit dans la plupart des cas d'étudier si vous pouvez encore effectuer totalement ou partiellement les actes élémentaires de la vie quotidienne. L'évaluation se fait notamment en fonction de la grille nationale AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources) établie par le Ministère de la Santé

De quelles prestations d'assurance allez-vous bénéficier ?

Vous allez bénéficier tout d'abord d'une somme d'argent soit sous forme de rente versée mensuellement soit d'un capital réglé en une seule fois. Vous pourrez alors utiliser cette somme comme bon vous semble (par exemple : aide à domicile, hébergement en maison spécialisée, aménagement de votre logement?). Toutefois si vous ne subissez aucune perte d'autonomie jusqu'à votre décès, vous ne percevrez rien et les sommes versées ne seront pas remboursables.

En outre, certains contrats prévoient très souvent des prestations annexes d'information, d'aide et d'assistance (par exemple : aide aux démarches, soutien psychologique?).

Y a-t-il des conditions à remplir pour bénéficier des prestations prévues par le contrat ?

Chaque contrat peut définir le déclenchement des prestations prévues et notamment les critères de la dépendance. Soyez attentif aussi au délai de carence, souvent présent dans ces contrats (entre 1 et 3 ans en moyenne). Il exclut l'intervention des prestations avant la fin de cette période. Aussi, si votre état de dépendance survient pendant ce délai, aucune prestation ne vous est due, sauf s'il résulte d'un accident. Les primes versées inutilement pourront néanmoins vous être remboursées.

Pouvez-vous cumuler une assurance dépendance avec l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) ?

Les prestations d'une assurance dépendance peuvent tout à fait se cumuler avec l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA), pouvant être demandée auprès des services compétents des départements. Elle concerne les personnes âgées de plus de 60 ans, résidant à domicile ou en établissement. C'est une prestation en nature, modulée en fonction du taux de dépendance estimé selon la grille AGGIR et les ressources de la personne dépendante.

A quel âge souscrire un contrat d'assurance dépendance ?

Plus vous souscrivez tardivement, plus votre assurance est coûteuse. Il est donc plutôt conseillé de souscrire une assurance contre la dépendance aux alentours de la cinquantaine. La plupart des assureurs refuse la souscription de contrat dépendance au-delà de 75 ans.

 

copyright Particulier et Finances Editions 2015 Isabelle BUFFLIER