En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter notre politique ici.

x

Bagages perdus en avion, comment obtenir une indemnisation ?

Publié le 07/06/2019
Ne pas retrouver sa valise à sa descente d'avion n'est jamais agréable. Statistiquement, vous avez peu de chances que cela vous arrive : il n'y a que 3% des bagages qui se perdent définitivement sur les 30 000 égarés par heure par les compagnies aériennes mondiales. Mais devoir tout racheter en urgence sur un lieu de vacances inconnu ou ne plus retrouver au retour les souvenirs de son périple peut être traumatisant. A défaut de tout récupérer, comment obtenir une compensation financière ?

Qui est responsable de votre bagage perdu ?

En matière de transport aérien, c'est la compagnie aérienne qui est responsable. Mais attention, uniquement pour les bagages enregistrés en soute, ayant donné lieu à l'impression d'un bulletin que l'on vous remet. Donc, si vous oubliez un sac avec les achats du duty-free au fond du coffre de la cabine ou votre tablette électronique dans la pochette de votre siège, ce sera de votre seule responsabilité.

En cas de perte de vos bagages enregistrés, vous pouvez obtenir :

  • 1 300 € environ par passager, quel que soit le nombre de bagages. Cela résulte de la Convention de Montréal, applicable dans 54 Etats, et pour tous les vols assurés par une compagnie aérienne européenne, vols intérieurs en France compris.
  • ou 20 € environ par kilo de bagage, en application de Convention de Varsovie, applicable à défaut de la Convention de Montréal.

Attention, sachez qu'il s'agit de plafonds maximum d'indemnisation. Ne soyez pas étonné que l'on vous demande des justificatifs de ce qui a été perdu, car c'est à vous de prouver votre préjudice (factures, photos, témoignages?). De plus, les bijoux et biens de grande valeur sont souvent exclus de l'indemnisation. Renseignez-vous auprès du transporteur et souscrivez, le cas échéant, une assurance spécifique.

Et pour avoir une chance d'être indemnisé, mieux vaut réagir vite et faire votre déclaration de perte :

  • au comptoir des réclamations de l'aéroport ou, à défaut, celui de la compagnie, notamment sur son site internet.
  • dans les 21 jours selon la Convention de Montréal, 14 jours selon la Convention de Varsovie.

Enfin, si vous n'arrivez pas à obtenir gain de cause pour un vol arrivant ou partant de France, contactez la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Elle a mis en place un Bureau de la facilitation et des clients sur le transport aérien, qui joue le rôle de médiateur (site : http://www.developpement-durable.gouv.fr/ rubrique Transport, Secteur aérien, "Que faire en cas de retard, annulation d'un vol, refus d'embarquement).

Si cela n'avance toujours pas, l'ultime recours sera de saisir les tribunaux dans les 2 ans.
 

Astuce
Pour savoir quelles règles s'appliquent à votre vol (Montréal ou Varsovie), regardez sur votre billet. Au départ des pays de l'Union europénne, les compagnies ont l'obligation de les faire figurer.

Comment obtenir une meilleure indemnisation ?

Le mieux, c'est d'anticiper les difficultés et de voyager malin :

  • payez vos billets avec votre carte bancaire. La majorité des cartes haut de gamme ont une assurance pertes et détériorations de bagages. Elle vous indemnise notamment pour les biens de première nécessité que vous avez du acheter sur place en dépannage.
  • étiquetez vos bagages: à l'aller, l'adresse où vous vous rendez; au retour, celle de votre domicile. Dans la plupart des cas, les bagages perdus sont retrouvés dans les 48 heures et rendus, si tant est que les coordonnées du propriétaire soient connues.
  • assurez-vous avant de partir, car si vous tenez à récupérer à coup sûr la valeur des biens transportés, mieux vaut souscrire une assurance complémentaire spécifique. Notamment au moment de l'enregistrement. Sachez aussi que l'assurance multirisques habitation peut avoir une extension villégiature, couvrant la perte des bagages à l'extérieur du domicile.

En savoir plus : L'assurance voyage, l'indispensable pour être assuré partout dans le monde

copyright Particulier et Finances Editions mai 2016 Laurence de Percin