Partagez 
     
 

La réponse

Caroline G.
Titre: Expert engagé 1  

Le 10/10/2014

Tout dépend si l'assuré est "disparu" ou "absent". Dans le premier cas, il est possible de saisir le Procureur de la République pour obtenir une déclaration judiciaire du décès. La succession sera alors ouverte et l'assurance vie liquidée. A tenter ici vu les circonstances de la disparition. Si en revanche le décès n'est pas certain, cas de "l'absent", il faut attendre 10 à 20 ans pour que le juge des tutelles prenne des mesures quant à l'administration des biens de l'assuré.

0

membres
ont remercié Caroline

Remerciez la !