Partagez 
     

 Smartphones, tablettes, téléphones portables : comment bien vous assurer

Publié le 20/10/2015

Leur portabilité, rend souvent ces appareils plus fragiles. Par ailleurs, ils peuvent être plus facilement perdus, détériorés ou volés. Avec leur sophistication croissante, les réparer coûtent souvent plus cher que leur prix d'acquisition et peut justifier de la souscription d'une assurance.

Comment vous assurer pour votre appareil électronique ?

Plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • le vendeur de votre appareil, peut souvent vous proposer une assurance adaptée. Toutefois, seul l'appareil acheté est alors couvert,
  • un nouveau contrat avec votre assureur peut couvrir votre nouvelle acquisition et vos autres appareils.
  • votre assurance multirisques habitation, déjà prévue pour tout ou partie de vos appareils portables, peut être enrichie d'une extension de garantie avec une prime majorée pour votre nouvel appareil.

Comment être sûr d'être bien assuré ?

Le mieux est de lire les conditions générales de votre contrat avant de signer. Vous devez être particulièrement attentif aux points suivants :

  • aux évènements couverts sous le terme Garanties (perte, détérioration, vol…),
  • aux conditions particulières de la garantie. En effet, il existe parfois des restrictions avec ce type d'assurance. Par exemple, les vols peuvent être conditionnés à une effraction ou une agression, la casse à des circonstances particulières… Par ailleurs, les pannes et les pertes souvent non couvertes ou alors très limitées,
  • aux exclusions de garantie. Légalement, elles doivent être indiquées en caractères très apparents (en gras, en caractères plus lisibles…),
  • aux franchises et plafonds de garantie. Elles rendent souvent moins intéressante votre assurance,
  • à la valeur prise en compte pour votre indemnisation. Par exemple la valeur réelle, la valeur à neuf ou le coefficient de vétusté.

Faut-il vraiment vous assurer ?

Pour le savoir, il convient de comparer la valeur de votre appareil, le montant de votre assurance et celui de votre indemnisation. Si par exemple, votre assurance vous indemnise en tenant de la vétusté de votre téléphone, elle peut être intéressante la première année mais plus la seconde. Ainsi, souscrire une assurance pour 100 € par an pour un téléphone d'une valeur de 800 € peut être intéressant la première année. Toutefois, si après un an, on vous rembourse uniquement sa valeur réelle, soit, autour de 300 €, ça l'est moins. En revanche, si on vous indemnise de sa valeur à neuf, le jeu en vaut la chandelle !

En cas de sinistre, comment bien vous faire indemniser ?

Le mieux est de préparer dès l'achat de votre appareil un dossier répertoriant les informations utiles. Celui-ci doit notamment comprendre:

  • votre contrat d'assurance,
  • votre facture d'achat,
  • la liste des actions à mener et des démarches attendues par votre assureur en cas de circonstances prévues au contrat (casse, vol…),
  • la mention du délai à respecter pour déclarer le sinistre. Le plus souvent 2 jours pour le vol et 5 jours pour les autres sinistres,
  • le numéro d'identité de votre téléphone (ou code IMEI) et le numéro de séries de vos autres appareils. En effet, on vous demande systématiquement de les fournir,
  • l'adresse des unités de police ou de gendarmerie proches de votre domicile pour faire une déclaration de vol ou de d'agression.

copyright Particulier et Finances Editions janvier 2016 Isabelle BUFFLIER

Par