Partagez 
     

 Se méfier des délais de carence

Publié le 24/01/2016

Certaines assurances paraissent très avantageuses, mais après la signature du contrat on note l'impossibilité d'en bénéficier tout de suite. Il faut parfois attendre un certain temps pour pouvoir en profiter à plein. Détectez en amont les délais de carence et comprenez comment ils s'appliquent.

Qu'est-ce qu'un délai de carence ?

C'est un délai d'attente pendant lequel l'assuré n'est pas couvert, même si le contrat d'assurance est déjà signé. Ce délai peut être variable selon les contrats et les garanties. Il varie de 1 à 3 mois en général, mais peut parfois être beaucoup plus long pour certaines garanties. On retrouve le plus fréquemment ce délai dans les contrats d'assurance santé, les mutuelles pour les animaux de compagnie ou les assurances emprunteur.

Bon à savoir

Certains contrats d'assurance santé prévoient parfois un délai d'un an pour prendre en charge vos lunettes ou vos prothèses dentaires. Dans cet intervalle, c'est à vous d'assumer ses dépenses, déduction faite des remboursements de votre caisse d'assurance maladie.

Comparez avant de souscrire

Avant de choisir votre assurance, pensez à comparer et à prendre en compte notamment les délais de carence. En effet, ces délais peuvent vous faire réaliser des économies. Ils impliquent souvent des cotisations d'assurance (primes) beaucoup moins onéreuses. Tout dépend alors des prestations garanties.

En matière d'assurance santé, où ces délais sont les plus fréquents, calculez bien ! Car il est parfois préférable de payer un peu plus cher pour garantir une prise en charge totale immédiate de dépenses qui peuvent parfois conséquentes.

Il faut aussi savoir que ces délais de carence ne s'appliquent pas forcément à toutes les garanties. Par exemple, les frais d'optique ou des prothèses dentaires nécessiteront une attente d'1 an alors que pour les frais d'hospitalisation certaines complémentaires vous prennent en charge immédiatement.

Vous disposez de différents moyens pour croiser ces informations :

- les comparateurs d'assurance en ligne, très faciles à utiliser,

- les comparatifs de contrats établis régulièrement par les associations de consommateurs,

- le retour d'expérience de votre entourage plus ou moins satisfaits des contrats souscrits.

Déterminez vos besoins dans l'année à venir

Mieux vaut anticiper pour souscrire efficacement votre contrat. De quelles garanties avez-vous besoin dans l'immédiat et dans l'année qui vient ? Faites la liste de vos besoins, déterminez les risques à couvrir et prenez le temps de vous pencher sur plusieurs contrats.

Par exemple, si vous prévoyez une hospitalisation, étudiez les remboursements des examens médicaux, de la chambre particulière, du forfait journalier et la prise en charge des frais annexes. Dans ce cas, il peut être utile de privilégier une assurance prenant en charge immédiatement ces frais. Et cela, même si elle impose un délai de carence important pour les frais d'optique ou les prothèses dentaires dont vous n'avez pas nécessairement besoin tout de suite.

Demandez la limitation ou la suppression des délais de carence

Depuis l'entrée en vigueur de la loi Hamon, la résiliation annuelle a été facilitée pour tous les contrats d'assurance souscrits par des particuliers (sauf exception comme les assurances santé). Si vous pensez à changer d'assureur, ce peut être le bon moment pour négocier lors d'un changement de contrat la limitation, voire la suppression des délais de carence imposés pour certaines garanties.

 

copyright Particulier et Finances Editions janvier 2016 Isabelle BUFFLIER

Par