Partagez 
     

 Pannes de voiture : les bons réflexes pour être bien assisté

Publié le 04/08/2014

La panne automobile, c'est la bête noire des automobilistes, surtout au départ ou au retour des vacances. Pour peu qu'elle se produise à l'étranger, sur une route déserte, l'angoisse peut vite grimper. Pas de panique. Quelques bons réflexes et vous vous sortirez vite de cette galère.

1. Contactez en premier le numéro de votre garantie assistance

La plupart des assurances bénéficient d'une garantie assistance en cas de panne.

La règle impérative quand vous tombez en panne est d'appeler, en premier, le numéro dédié remis par votre assureur. L'assistant que vous avez en ligne vous donne alors le feu vert pour engager un certain nombre de dépenses. Sans son accord, peu de chances de vous faire rembourser des frais exposés (remorquage, dépannage, nuits d'hôtel…).

Suivant les contrats, la garantie assistance est plus ou moins étendue et peut couvrir :

  • le remorquage de votre véhicule si vous tombez en panne sur route,
  • un véhicule de remplacement,
  • le rapatriement de votre véhicule près de votre domicile après réparations,
  • la fourniture des pièces détachées pour la réparation sur place,
  • votre rapatriement et celui de vos passagers,
  • l'hébergement le temps des réparations.

A noter : sur autoroute, le remorquage est pris en charge par des entreprises ayant conclu des accords spécifiques avec les sociétés d'autoroute. Votre assureur prend le relais en sortie d'autoroute.

2. N'abandonnez pas votre véhicule

La garantie assistance est souvent conditionnée à un appel immédiat, mais aussi à des règles de comportement de l'assuré. Par exemple, sauf cas de force majeure, elle ne joue pas si vous abandonnez votre véhicule au bord d'une route ou autoroute.
 

3. Téléchargez la bonne appli sur votre smartphone

Si vous tombez en panne sur une autoroute française, l'appli « SOS Autoroutes » peut vous être utile. Elle est disponible gratuitement sous Apple ou Androïd et permet de signaler tout incident survenu sur le réseau autoroutier français. Elle propose les mêmes fonctionnalités que les bornes d'appel d'urgence orange installées tous les 2 km sur le réseau.

N'oubliez pas de renseigner au préalable vos coordonnées avant de l'utiliser: nom, prénom, modèle de votre véhicule et numéro d'immatriculation. Ainsi, en cas de panne activez l'application qui vous géolocalise et un dépanneur intervient dans les meilleurs délais.
 

4. Faites jouer la garantie constructeur

Les fabricants automobiles accordent à leurs clients, à côté de la garantie légale, une garantie contractuelle sur certaines pièces mécaniques et électroniques des véhicules, mais souvent limitée dans le temps (2 ans en moyenne). Elle couvre ainsi gratuitement, la remise en état ou l'échange des pièces, main d'œuvre comprise.

En cas de panne incluse dans la garantie, le constructeur supporte les frais de dépannage sur place ou le remorquage jusqu'au garage d'un réparateur agréé.

Sachez que d'après la loi, vous avez même la possibilité de faire réparer votre véhicule chez le garagiste de votre choix.

Si le constructeur refuse la prise en charge, demandez à votre assureur d'intervenir au titre de la protection juridique que vous avez éventuellement souscrite. Il peut désigner à ses frais un expert et intervient pour résoudre votre litige. Il peut même engager une procédure judiciaire pour faire valoir votre garantie.

Bon à savoir

L'une des conditions posées à la garantie constructeur est d'avoir respecté les consignes d'entretien de votre véhicule (révision à des dates clé dans un centre agréé.

 

copyright Particulier et Finances Editions décembre 2015 Isabelle BUFFLIER

Par