Partagez 
     

 Objets connectés : comment bien les assurer

Publié le 24/01/2016

De plus en plus d'appareils connectés apparaissent sur le marché, souvent en lien avec votre smartphone. Pour des objets de santé, de bien-être, de domotique ou encore des objets embarqués dans votre véhicule automobile, ils récoltent tous certaines de vos données personnelles. Dès lors, leur détérioration, leur perte ou leur vol peuvent devenir problématiques. Comment bien les assurer ?

Qu'appelle-t-on « objet connecté » ?

Il s'agit d'un objet relié sans fil à un ordinateur, à une tablette, à un autre appareil, éventuellement avec son porteur. Ainsi, un objet connecté collecte, agrège et traite des informations, transmises par Internet. Grâce aux progrès technologiques, ces appareils peuvent récolter des informations utiles mais aussi vos données personnelles (coordonnées, données de santé, …).

Avec un objet connecté, vous pouvez, par exemple :

  • avec une montre connectée et dédiée au jogging connaître votre rythme cardiaque et votre distance parcourue,
  • avec un boîtier placé dans votre véhicule savoir le nombre de kilomètres parcourus et apprécier votre conduite, prudente ou non.

Quelles garanties souscrire ?

L'objet connecté est souvent un objet portable, donc vulnérable. Vous devez donc envisager la couverture de deux types de risques :

  • ceux visant la perte, le vol ou la destruction de l'objet lui-même,
  • ceux portant sur la perte ou l'utilisation frauduleuse des données personnelles collectées et auxquelles son nouveau détenteur va potentiellement avoir accès sans votre accord.

Quelle assurance souscrire ?

L'arrivée sur le marché de nouveaux appareils ne donne pas encore lieu à des assurances spécifiques courantes.

Cependant, plusieurs solutions s'offrent à vous.Tout d'abord en ce qui concerne l'objet connecté lui-même :

  • Lors de l'achat de l'objet connecté, votre vendeur peut vous proposer une extension de garantie. En effet, avec la garantie constructeur de l'appareil vous bénéficiez d'une garantie légale voire contractuelle sur un temps court (1 an le plus souvent). Le revendeur peut proposer de prolonger cette garantie en contrepartie d'un forfait supplémentaire. Soyez attentif à sa proposition : durée, risques couverts, limites de la garantie… Certaines extensions de garantie proposent parfois la couverture de la perte et du vol.
  • Avec votre assurance multirisques habitation, vous bénéficiez parfois d'une garantie  pour les appareils portables contre le vol, la casse, le dégât des eaux. Renseignez-vous auprès de votre assureur et le cas échéant, souscrivez une extension de garantie.
  • La souscription d'une assurance multirisques spécifique peut vous permettre de garantir tous vos appareils portables, et donc vos objets connectés.

À savoir : Si vous réglez votre appareil avec une carte bancaire, vous pouvez, à certaines conditions, bénéficier de certaines garanties d'assurance couvrant la détérioration, la perte ou le vol de certains objets.

Pour vos données personnelles contenues dans l'objet connecté :

  • Le constructeur de l'appareil doit vous assurer leur sécurité, même en cas de perte ou de vol. Vérifiez, lors de votre achat, ce qui est prévu dans une telle situation.
  • Le cas échéant, pensez à vérifier les garanties couvertes par l'assurance souscrite pour l'objet lui-même. Elles doivent être claires pour l'accès à vos données personnelles, leur piratage, ou leur utilisation frauduleuse. Si rien n'est prévu, souscrivez une extension de garantie en ce sens.

Néanmoins, même bien assuré, les assurances comportent le plus souvent :

  • des franchises, conduisant à vous indemniser seulement si votre dommage est suffisamment important. Ainsi, sous la somme indiquée, vous n'êtes pas indemnisé,
  • des plafonds maximum d'indemnisation, limitant votre indemnisation à une somme indiquée au contrat. Ainsi, votre indemnisation est partielle si votre dommage dépasse cette somme,
  • des conditions de garantie, excluant votre indemnisation si elles ne sont pas remplies. Par exemple, certaines assurances conditionnent la garantie vol à un vol avec effraction à votre domicile.

L'assurance est-elle vraiment nécessaire ?

Pour l'objet lui-même, cela peut être superflu. Tout dépend de son coût et de celui de l'assurance. Pour les données personnelles, l'assurance peut être indispensable, suivant la nature des données récoltées et de leur utilisation potentielle (par exemple : e-réputation, données professionnelles) .

 

copyright Particulier et Finances Editions janvier 2016 Isabelle BUFFLIER

 

 

Par