Partagez 
     

 Mutuelle santé et remboursement des frais d'optique

Publié le 20/10/2015

Une personne sur 2 aujourd'hui porte des lunettes et 10 millions de paires sont vendues par an en France. Il reste que les frais d'optique grèvent encore souvent lourdement le budget des Français. Les mutuelles de santé viennent souvent à leur secours mais de nouvelles règles vont bientôt plafonner leurs remboursements complémentaires. Le point sur ce que vous pouvez attendre de votre mutuelle santé.

Le faible remboursement de vos lunettes par la Sécurité sociale

A condition d'avoir été prescrits par un médecin ophtalmologiste, votre monture et vos verres vont être remboursés par votre caisse d'assurance maladie à 60 % calculé à partir d'un tarif fixé à :

  • 2,84€ pour la  monture
  • entre 2, 29 et 24,54 € par verre en fonction de votre degré de correction. Plus vous devez être corrigé, plus votre remboursement augmente.

Une complémentaire santé peut donc être très utile pour obtenir tout ou partie du remboursement des frais d'optique restant à votre charge, qui peuvent être importants, suivant votre correction et la complexité de vos verres.

Bon à savoir

Les lentilles de contact sont également remboursées à 60 % sur la base d'un forfait annuel, de date à date, par œil appareillé, fixé à 39,48 €, quel que soit le type de lentilles (réutilisables ou non, journalières ou hebdomadaires, ...).

Vérifiez bien cependant qu'elles vous ont été prescrites pour une affection prise en charge en fonction d'une liste établie par l'assurance maladie (astigmatisme irrégulier; myopie égale ou supérieure à 8 dioptries…).

La prise en charge par votre mutuelle complémentaire santé

La plupart des mutuelles santé proposent à leurs adhérents un complément de remboursement de leurs frais d'optique :

  • soit en fonction d'un pourcentage supérieur à celui de la Sécurité sociale,
  • soit par le biais d'un forfait lunettes et verres compris, parfois augmenté si vous avez besoin de verres progressifs, toujours plus onéreux que des verres simples.

De plus en plus de mutuelles appliquent des tarifs « responsables » en ne remboursant par exemple que tous les 2 ans les frais d'optique (sauf changement exceptionnel de vision dans l'année).

Bon à savoir

De nouvelles règles de remboursement vont être applicables aux contrats des complémentaires santé souscrits ou renouvelés depuis le 1er avril 2015 (et au plus tard le 31 décembre 2017 pour les complémentaires santé d'entreprise).

La prise en charge des frais d'optique va être encadrée par différents minima et maxima établis en fonction du niveau de correction :

  • pour les montures, les mutuelles ne pourront pas rembourser plus de 150 €..
  • pour les verres simples, le minimum de remboursement sera fixé à 50 € et le maximum à 470 euros alors que pour les verres complexes (ex : progressifs) le minimum de remboursement sera de 200 € et le maximum à 850 €.

Ces nouvelles règles s'appliqueront aux frais d'optique par période de 2 ans.

Durée de validité de votre ordonnance

Sachez que votre ordonnance est valable 3 ans. Vous pouvez donc durant ces 3 ans si vous le souhaitez, vous adresser directement à un opticien pour vous obtenir une nouvelle paire de lunettes ou de lentilles (à l'exclusion de celles établies pour les personnes âgées de moins de seize ans et sauf opposition du médecin). Il est équipé pour effectuer un contrôle de vision, et si celle-ci a été modifiée, il est habilité à modifier la prescription médicale pour l'adapter à votre vue, sans nouvelle ordonnance. Si votre ordonnance est trop ancienne, et que vous n'arrivez pas à avoir de rendez-vous rapidement chez votre ophtalmologiste, sachez aussi que votre médecin traitant est habilité à vous renouveler votre ordonnance.

Mieux vaut toutefois consulter régulièrement un médecin spécialiste, apte à diagnostiquer plus précisément votre vue mais aussi les maladies qui peuvent vous affecter (glaucome, cataracte, conjonctivite,…).

Acheter vos lunettes et lentilles sur Internet

Depuis le 18 septembre 2014, la loi Hamon oblige les ophtalmologistes à indiquer sur les ordonnances délivrées à leurs patients leur écart pupillaire, nécessaire à tout opticien pour bien monter les lunettes. Cette mesure est destinée à faciliter l'achat de lunettes en ligne, afin de favoriser la concurrence dans un domaine où les consommateurs se plaignent de frais d'optique trop importants.

Toutefois, pour des verres correcteurs de forte puissance, la loi exige que des prises de mesure soient faites par un opticien, ce qui semble nécessiter le recours à un opticien en magasin.

 

copyright Particulier et Finances Editions 2015 Isabelle BUFFLIER

 

 

Par