Partagez 
     

 Les technologies embarquées au service de l'assuré automobiliste

Publié le 13/01/2015

Tous les ans, les constructeurs automobiles font preuve d'encore plus de créativité. De nouvelles technologies embarquées cherchent à diminuer les risques d'accident ou à identifier la conduite réelle des automobilistes. Intéressant pour les assurés conducteurs qui cherchent à réduire leurs primes d'assurance auto.

Des outils performants au service de la sécurité routière

Aujourd'hui, la plupart des véhicules bénéficient d'évolutions techniques essentielles : airbag, direction assistée, freins ABS, ou encore EPS, système renforçant la tenue de route.

En attendant les véhicules à pilotage automatique (Google car...), grâce aux dernières innovations technologiques, les constructeursse tournent vers des dispositifs de plus en plus sophistiqués. Ces équipements, autrefois proposés en option, commencent à être montés en série sur de nombreux modèles.

C'est le cas des dispositifs :

  • de vigilance anti-somnolence,
  • d'alerte en cas de franchissement de ligne blanche,
  • de reconnaissance de panneaux de signalisation,
  • de détection de changement de direction imprévu,
  • d'airbags pour motards,
  • d'éthylotest électronique.

Le constructeur Ford, en plus du système de freinage automatique, a installé le système MyKey : une clé programmable par les parents qui souhaitent prêter leur véhicule à leurs enfants en toute sécurité. Cette clé permet de restreindre l'usage de la téléphonie, d'abaisser la vitesse maximale et le volume de l'autoradio, et même d'interdire la désactivation des aides à la conduite. Bref, une vraie baby-sitter automatisée. De même, un limitateur de vitesse intelligent va détecter les panneaux sur votre route et limiter automatiquement votre vitesse. Ou encore du système Sync2, développé en partenariat avec Microsoft, permet d'avoir accès très facilement par reconnaissance vocale et en toute sécurité aux différentes fonctionnalités du véhicle (GPS, médias, téléphone, climatisation ...).

De nombreux constructeurs installent ausis des sytèmes anti-collisions ou détecteur de piétons. Ils intègrent un dispositif repérant avec caméra et capteurs, la présence d'un corps humain ou tout obstacle devant lui avec déclenchement d'alertes sonores et visuelles du conducteur, et activation automatique du freinage d'urgence.

Apple avec son système CarPlay et Google avec Androïd Auto proposent aux constructeurs automobiles de nouveaux systèmes, permettant d'exporter les technologies développées via les smartphones, tablettes et atres objets connectés (Apple Watch ..). Se profilent derrière ces développements, le souci de divertir leurs usagers mais aussi de leur assurer davantage de sécurité. Impossible donc de regarder des vidéos en roulant, mais liberté totale de dicter ses ordres à l'assistant vocal. Celui-ci pourra ainsi vous autoriser à changer de disque ou de chaîne de radio, voire à téléphoner sans bouger le petit doigt, tout en restant focaliser sur la route.

D'autres outils sont en développement avec de nouveaux boîtiers à brancher sur les prises OBD (On Board Diagnostic) de votre véhicule (Boîtier XEE, ou Samsaung Connect Auto, bientôt disponible en France). Ils assurent une connexion 2,3, ou 4G à l'intérieur de l'habitacle, très pratique pour les passagers mais surtout pour le conducteur. Ce dernier peut ainsi communiqueravec son smartphone, sa tablette ou tout autre objet connecté. Il récupère directement les données électroniques de l'automobile et effectue de nombreuses opérations : maintenance, détection en cas d'effraction, extinction des phares en cas d'oubli, localisation en cas de vol, appel d'urgence en cas de malaise, etc...

Des technologies embarquées au service de l'assuré

De plus en plus de véhicules présentent des technologies dites embarquées. C'est le cas du GPS ou système électronique de navigation, piloté par un logiciel, totalement intégré à votre véhicule.

De nouveaux dispositifs permettent d'obtenir des informations sur la conduite des utilisateurs. Ces systèmes ont été développés à l'origine par les professionnels du transport, pour contrôler la conduite de leurs employés.

Certains constructeurs et assureurs proposent désormais ce type de « mouchards » aux particuliers. Deux systèmes de tarification peuvent être offerts :

  • le « Pay As you Drive « (PAYD) littéralement « Payer comme vous conduisez » où la prime d'assurance est alors en rapport avec l'usage réel de votre voiture. Moins vous conduisez, moins vous payez de prime d'assurance,
  • le « Pay How You Drive » (PAHYD) correspond davantage au style de conduite. Plus votre conduite est calme et souple, moins vous payez de prime.

Techniquement, sont installés dans votre voiture :

  • un boîtier télématique avec ou sans récepteur GPS (boîtier Tom Tom Link 100 par exemple),
  • une application téléchargée sur le smartphone, tablette, ou objet connecté (Apple Watch) pour remonter les données de votre conduite.

Ces équipements informent votre assureur de vos parcours. Les données, récupérées confidentiellement, servent à établir votre facture mensuelle. Avec, à la clé, un double intérêt : une réduction de votre facture…et des accidents. Les statistiques montrent, en effet, une réduction autour de 30% de la prime d'assurance auto et de 10% en moyenne des accidents des véhicules équipés. Avec souvent aussi des services en plus pour l'assuré comme la géolocalisation du véhicule.

Les  assureurs français intégrent de plus en plus ces nouvelles technologies dans leurs propositions d'assurance sans réel surcoût de la prime d'assurance pour l'assuré (ex : 15 € environ par an).

 

copyright Particulier et Finances Editions avril 2016 Isabelle BUFFLIER


Par