Partagez 
     

 L'assurance auto des jeunes conducteurs

Publié le 09/09/2016

Selon les statistiques de la sécurité routière en 2015 les jeunes conducteurs entre 18 et 24 ans totalisaient à eux seuls18% es accidents mortels sur les routes. Les assureurs leur appliquent donc le plus souvent une surprime qui les décourage les premières années d'assurer donc d'acquérir un véhicule automobile, même d'occasion. Voici quelques précisions et astuces pour leur permettre de limiter le coût de leur assurance.

Etes-vous un jeune conducteur ?

La notion de « jeune » conducteur n'est pas forcément liée à votre âge mais à deux autres facteurs :

  • la période de détention de votre permis de conduire. Si vous avez un permis récent, c'est-à-dire depuis moins de 3 ans, alors vous entrez dans la catégorie des conducteurs novices.
  • De même, si vous n'avez pas souscrit d'assurance dans les 3 dernières années, même si vous détenez votre permis depuis plus de 3 ans.

Quelle surprime va s'appliquer ?

Qui dit jeune conducteur ou conducteur novice, dit, dans la plupart des cas, surprime d'assurance.

En effet, les jeunes conducteurs sont jugés comme étant plus « à risque » que des conducteurs détenant leur permis de conduire depuis plus de 3 ans, et donc susceptibles de causer plus d'accidents que de plus expérimentés.

La surprime appliquée est le plus souvent de 100%, et vient donc doubler la prime qu'aurait versé un conducteur plus expérimenté.

Pendant combien de temps la surprime va s'appliquer ?

La surprime diminue de moitié chaque année, à la condition de n'avoir causé aucun accident, jusqu'à disparaître complètement au bout de 3 années complètes d'assurance. Donc la 4ème année, vous récupérez le tarif applicable à tout autre conducteur.

Tous les assureurs appliquent-ils une surprime d'assurance pour les jeunes conducteurs ?

L'offre d'assurance étant aujourd'hui très diversifiée, n'hésitez pas à utiliser les comparateurs d'assurance en ligne, car tous les assureurs ne pratiquent pas la surprime pour les jeunes conducteurs ou en tout cas ne doublent pas forcément pas leur prime d'assurance.

Comment faire baisser la surprime ?

Plusieurs astuces peuvent faire baisser la facture :

  • pensez à faire valoir la conduite accompagnée, car si vous l'avez pratiquée depuis l'âge de 16 ans, vous êtes considéré comme plus expérimenté. Un assureur considère en effet que vous avez 5 fois moins de risque d'accident qu'un jeune conducteur classique. C'est pourquoi, dans la plupart des cas, la surprime est diminuée de moitié.
  • détenteur d'un permis auto, demandez à vos parents de vous inscrire sur leur police d'assurance en tant que conducteur supplémentaire. Le surcoût engendré est souvent moindre que la surprime que vous auriez eu en assurant seul votre propre véhicule. Cela vous permettra d'acquérir de l'expérience et donc de faire baisser la facture, une fois les 3 ans passés.
  • choisissez pour vos débuts un véhicule d'occasion, plutôt ancien, et optez pour l'assurance la moins coûteuse, à savoir l'assurance obligatoire au tiers. Elle indemnise les victimes d'un accident si vous en êtes responsable. Complétez-la toutefois par des garanties bien utiles pour un conducteur novice: l'assurance conducteur, l'assistance (remorquage, prêt d'un véhicule…) ou encore l'assurance vol-incendie-bris de glace. Cette dernière n'est pas plus onéreuse pour un jeune conducteur. Toutes ces garanties viennent raisonnablement augmenter votre facture, mais beaucoup moins qu'une assurance « tous risques ".
  •  

copyright Particulier et Finances Editions mai 2016 Laurenc
 de Percin

 

 

 

Par