Partagez 
     

 L'assurance auto au tiers, une assurance obligatoire

Publié le 03/03/2015

Tout propriétaire d'une assurance automobile doit au minimum souscrire une assurance dite au tiers. Elle procure au conducteur des garanties minimales mais peut s'avérer être un bon choix dans certains cas. Elle se nomme ainsi car elle couvre tous les dommages corporels ou matériels que le conducteur d'un véhicule à moteur peut causer à des tiers. Elle couvre ainsi la responsabilité civile du conducteur.

Les garanties d'autres personnes,  les tiers

Cette assurance est faite pour indemniser les victimes du conducteur d'un véhicule auto ou moto. Les personnes concernées sont celles qui se trouvent à l'extérieur du véhicule et qui sont blessées ou dont les biens sont endommagés : piétons, cyclistes, conducteurs d'un autre véhicule. Mais cette assurance peut indemniser aussi les passagers d'un conducteur impliqué dans l'accident.

En revanche, cette assurance ne couvre pas les dommages matériels subis par le véhicule du conducteur ni ses dommages corporels. Ainsi, lors d'un accident, si vous êtes blessé et votre véhicule endommagé ,votre assurance ne vous indemnisera. En revanche, elle le fera si vous avez blessé une autre personne ou endommagé ses biens.

Commentaire ; aucune limite concernant les victimes. L'assurance est faite pour elles.

A noter 

L'assurance au tiers couvre les dommages occasionnés par le conducteur qui emprunte le véhicule à l'insu de l'assuré ou en cas de vol.

Pour que l'assurance au tiers joue, il faut nécessairement que le conducteur respecte les conditions de la garantie. S'il ne l'est pas l'assurance ne peut pas jouer. Les victimes du conducteur peuvent alors agir contre lui et engager sa responsabilité civile.

C'est notamment le cas si le conducteur :

  • n'a pas son permis de conduire ou se l'est vu retiré ou suspendu (ex : perte de tous les points),
  • a causé intentionnellement l'accident à l'origine des dommages.

Bon à savoir

En cas de collision entre deux véhicules, l'assurance au tiers d'un des conducteurs va couvrir nécessairement les dommages occasionnés à l'autre.

si l'un des conducteurs prend la fuite, le conducteur blessé assuré au tiers peut quand même  être indemnisé des dommages corporels qu'il subit grâce au   Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires. Ce dernier, placé sous la tutelle du Ministère de l'économie  et financé exclusivement par les assurés et les assureurs, indemnise les victimes d'accidents de la circulation dont les auteurs ne sont pas assurés ou pas identifiés.

Le choix de l'assurance au tiers

Si l'assurance au tiers est la couverture minimale obligatoire elle reste parfois l'un des meilleurs choix, comparée à une assurance dite tous risques qui couvre aussi les dommages causés au conducteur et à son véhicule. Pour les petits budgets, elle est la plus économique car la prime d'assurance signifie une cotisation d'assurance moins élévée. Moins de garantie par rapport à l'assurance dite « tous risques », signifie donc des cotisations d'assurance moins élevées.

En outre, l'assurance au tiers est également souvent conseillée pour des véhicules de plus de 5 ans qui voient leur cote Argus fortement baissée. Les réparations de ce type de véhicules peuvent en effet dépasser leur valeur et une assurance tous risques aurait peu d'utilité.

Bon à savoir

Il est toujours possible de souscrire avec une assurance au tiers, des garanties complémentaires, peu coûteuses. Ainsi, il peut être envisagé une garantie couvrant les dommages corporels causés au conducteur ou les dommages causés au véhicule à la suite d'un vol, d'un incendie, ou d'un bris de glace (fenêtres, pare-brise…).

 

copyright Particulier et Finances Editions 2015 Isabelle BUFFLIER

Par