Partagez 
     

 Bien comprendre l'assurance emprunteur

Publié le 09/09/2016

Fréquemment demandée par les établissements qui vous accordent votre crédit, on l'appelle couramment assurance décès-invalidité. Elle peut aussi couvrir l'incapacité de travail et le chômage. Son but : prendre en charge, à certaines conditions, le remboursement du prêt personnel en cas de survenance d'un des événements prévus au contrat. Le point sur les rouages de cette assurance pas comme les autres.

Pourquoi une assurance emprunteur ?

L'idée est de garantir le prêteur contre le risque de non remboursement de son prêt personnel, en cas de coup dur affectant directement l'emprunteur : décès, invalidité, incapacité, chômage.

Cette assurance conditionne souvent l'obtention du prêt et devient alors un obstacle à franchir. En d'autres termes, pas d'assurance, pas de prêt.

Est-ce une assurance obligatoire ?

Cette assurance n'est pas légalement obligatoire, comme peut l'être l'assurance automobile ou la multirisque habitation. Elle reste toutefois l'une des garanties les plus demandées par les établissements financiers, même s'il est parfois possible de fournir une autre garantie comme un cautionnement ou une hypothèque.

L'emprunteur a alors le choix de :

Peut-on refuser de souscrire l'assurance emprunteur proposée par le prêteur ?

Depuis le 26 juillet 2014, en application de la loi Hamon, tout contrat d'assurance emprunteur conclu après cette date peut être résilié en vue d'en conclure un nouveau avec un autre établissement. Ce changement d'assureur est applicable sans frais ni pénalités, pendant les 12 mois qui suivent la signature de l'offre de prêt en vue de l'achat d'un bien immobilier, d'une opération de construction ou encore de travaux. Seule condition : que le nouveau contrat présente un niveau de garanties équivalent au précédent.

Astuce

N'hésitez pas à passer par des comparateurs d'assurance pour trouver une assurance à moindre coût avec des garanties similaires à de meilleurs taux.

Est-elle demandée pour tout type de prêt ?

Même si elle est plus souvent sollicitée pour les prêts immobiliers, elle peut l'être aussi pour un prêt personnel destiné à l'achat d'un autre bien (crédit à la consommation).

 

Bon à savoir

Le coût d'une assurance crédit varie d'un assureur à l'autre. Comptez 0,4% en moyenne du capital emprunté pour l'assurance décès-invalidité, le double avec l'assurance perte d'emploi.

Quelles sont  les  garanties de l'assurance emprunteur ?

Elle vous assure contre le décès, l'invalidité, l'incapacité et parfois aussi contre la perte d'emploi. Attention, suivant le type de contrat, l'assureur prend en charge la totalité ou une partie seulement des mensualités restant à courir.

Sachez que son coût est un élément de choix, mais ne doit pas être le seul. Soyez attentif aux garanties offertes pour être certain d'être bien couvert et particulièrement :

copyright Particulier et Finances Editions mai 2016 Isabelle BUFFLIER

Par