Partagez 
     

 Assurez votre voiture de location

Publié le 09/09/2016

Si vous décidez de louer un véhicule, pour un déménagement, un week-end ou vos vacances, voire toute une année, une assurance spécifique peut-être nécessaire, en sus de celle qu'on vous propose.

Location de courte ou de longue durée

Lors de votre location, la première question à vous poser concerne la durée de location. En effet, si vous optez pour une location de longue durée (plus de 6 mois), ce sera à vous de vous assurer. L'agence de location ne vous procure en effet aucune assurance. Mais elle exige de vous au moins la souscription de l'assurance obligatoire dite "au tiers".

Pour les locations avec option d'achat (LOA), dont la durée varie en général de 2 à 5 ans, l'assurance est également obligatoire. Il est alors conseillé de souscrire une assurance tous risques. Celle-ci va notamment couvrir les dommages matériels causés au véhicule loué. Des assurances spécifiques à la LOA permettent, par exemple, en cas de vol ou de destruction du véhicule de prendre en charge la différence entre la valeur réelle et la valeur à neuf du véhicule.

En revanche, si vous louez une voiture occasionnellement pour vos vacances, un week-end ou un déménagement, votre agence de location vous propose une assurance au tiers, comprise dans le coût de la location.. L'agence doit alors nécessairement vous indiquer dans le contrat :

  • les dommages couverts par votre contrat d'assurance et toutes les exclusions, les plafonds d'indemnisation et les franchises,
  • les tarifs et conditions d'une éventuelle assurance facultative vous permettant d'étendre vos garanties.

Avec l'assurance au tiers de votre contrat de location, vous êtes couvert dès que vous causez un dommage à un tiers (conducteur d'une autre véhicule, piéton, passager de votre voiture…)

En revanche, si vous subissez vous-même un dommage corporel ou matériel lors d'un accident que vous causez seul ou dont vous êtes déclaré responsable, une partie des dommages reste à votre charge. Vous sont alors appliquées les limites d'indemnisation prévues au contrat (franchises, plafonds d'indemnisation). Leur montant varie suivant les agences de location et la catégorie du véhicule loué. En cas de vol ou de vandalisme, la franchise est souvent doublée.

Bon à savoir

La franchise correspond à la part financière laissée à votre charge pour tout dommage dont le montant est inférieur à une certaine somme visée au contrat.

Une assurance à vérifier et à compléter

Pour une location de courte durée, chaque agence peut proposer une assurance à géométrie variable. Il est donc préférable de bien lire le contrat pour connaître ses limites et pour pouvoir la compléter, le cas échéant. Une assurance facultative et complémentaire à celle de l'agence peut répondre à deux objectifs : -

  • vous couvrir davantage personnellement en cas de dommage corporel,
  • permettre un « rachat » de la franchise en cas de dommage matériel causé au véhicule loué.

Votre agence doit toujours vous proposer une assurance complémentaire. Cependant, elle est forcément facultative et son coût reste à votre charge. Dans la plupart des cas, celle-ci prévoit une couverture de vos dommages personnels, mais, le plus souvent, uniquement un rachat partiel de la franchise initiale.

Bien décoder les garanties complémentaires

Pour connaître l'étendue des garanties complémentaires proposées par votre loueur regardez particulièrement la partie de votre contrat identifiée par des codes internationaux. Ils sont utilisés par toutes les agences de location :

  • le code TI correspond aux dommages matériels et corporels pris en charge en cas de collision avec un tiers. Cette partie est présente dans tous les contrats. C'est la garantie légale obligatoire. Dans ce cas, il n'y a pas de franchise et le tiers est entièrement indemnisé,
  • le code CDW prévoit un rachat partiel de franchise pour les dommages causés au véhicule du locataire,
  • les codes TP, TW et TPC indiquent un rachat partiel ou total en cas de dommages subis à la suite d'un vol ou de vandalisme,
  • le code TPAI correspond à la prise en charge des dommages corporels subis par le locataire et/ou les passagers, en l'absence de collision. Elle comporte une assistance technique et/ou médicale et le versement éventuel d'un capital au conducteur, ou à un bénéficiaire, en cas de décès ou d'invalidité.

Astuce

Renseignez-vous auprès de votre assureur habituel. En effet, vous pouvez déjà être couvert sans le savoir. Certaines assurances auto ou habitation ou l'assurance de votre carte de crédit haut-de-gamme (Visa Premier ou Mastercard Gold) peuvent comporter un rachat de franchise en cas de location de véhicule occasionnel. De même, ces assurances peuvent parfois vous faire bénéficier d'une prise en charge de vos dommages corporels en cas d'accident, même responsable.

En savoir plus : Franchises et location de véhicule

copyright Particulier et Finances Editions mai 2016 Isabelle BUFFLIER

 

 

Par