Partagez 
     

 Assurer votre entreprise contre les pannes informatiques

Publié le 09/09/2016

L'informatique prend une place croissante dans l'activité des entreprises, de toute taille et dans tous les domaines. Dès lors, toute panne informatique, quand elle survient, peut être problématique. Elle peut parfois entraîner une paralysie de l'activité, totale ou partielle et engendrer des pertes financières conséquentes.

Les bonnes garanties d'une assurance informatique

Une panne informatique due à un accident (chute, erreur de manipulation d'un salarié…) ou un dysfonctionnement plus général (panne de réseau…), peut vite s'avérer préjudiciable à votre entreprise.

Une assurance professionnelle peut alors être la bienvenue. Celle-ci peut ainsi vous garantir et protéger :

  • vos matériels pour les remplacer ou les rembourser en tout ou partie,
  • vos données informatiques, vos données personnelles et celles de vos clients avec une prise en charge des frais de traitement, de reconstitution ou de décontamination en cas de destruction ou d'altération,
  • contre les pertes financières ou les pertes d'exploitation affectant le chiffre d'affaires de votre entreprise résultant, par exemple, de l'indisponibilité d'un site Internet de e-commerce,
  • votre responsabilité civile si des tiers ont subi des dommages du fait de cette panne (retards en chaîne affectant vos clients…)

Bon à savoir

Votre assureur peut aussi vous proposer d'autres prestations complémentaires. Par exemple, une assistance technique 24 heures sur 24 ou encore une protection juridique vous informant et vous assistant en cas de litiges avec des tiers.

Les limites d'une assurance professionnelle

  • Une telle assurance peut être utile mais il faut savoir que bien souvent vous pourrez être indemnisé uniquement si vous avez mis en place des actions de prévention (pare-feu, anti-virus, formation du personnel à l'utilisation du matériel…). Si vous n'avez pas respecté ces préconisations ou si vous vous trouvez dans des circonstances où votre assurance ne peut pas jouer, vous ne pourrez pas être indemnisé.

 

  • Soyez attentif lors de la souscription du contrat aux franchises, plafonds, délais de carence qui vont venir limiter voire exclure votre indemnisation.
  • Lisez bien la partie concernant les exclusions de garantie, signalées en caractères très apparents dans les conditions générales de votre contrat, pour lesquelles nous ne serez pas du tout indemnisé.

Bien se faire indemniser

Bien se faire indemniser c'est aussi bien connaître les limites de son contrat et les risques couverts. Soyez attentif :

  • aux conditions d'intervention de votre assurance et n'hésitez pas à poser des questions à votre assureur si vous n'en percevez pas toutes les subtilités (ex : les pourcentages d'indemnisation selon la vétusté de vos biens),
  • à respecter les exigences de votre contrat (ex : serrure sécuritaire 3 points pour être indemnisé en cas de vol),
  • à bien conserver tous les documents permettant d'établir le préjudice éventuel (chiffre d'affaires perdu par rapport à celui escompté, les factures de vos matériels…) et à vous faire indemniser plus rapidement,
  • à déclarer rapidement les sinistres éventuels (en moyenne 2 jours pour le vol, 5 jours pour les autres) pour éviter une déchéance de vos garanties.

 

copyright Particulier et Finances Editions mai 2016 Isabelle BUFFLIER

Par