Partagez 
     

 Assurance moyens de paiement : sécurisez vos achats

Publié le 13/05/2013

Alors que les fraudes à la carte bancaire continuent de se développer, trop peu de gens pensent à faire assurer leurs moyens de paiement. Cartes et chèques sont au centre de nos vies actives, mais nous pensons trop peu aux risques auxquels ils sont soumis, et auquel est de fait soumis notre compte en banque. Il existe pourtant des solutions pour se prémunir contre l'utilisation frauduleuse de nos moyens de paiement.

Les questions que vous vous posez

1Est-il obligatoire de faire assurer ses moyens de paiement ?

L'assurance des moyens de paiement n'est pas obligatoire et reste au libre arbitre du propriétaire du moyen de paiement. Ainsi votre banque ou votre organisme de paiement ne peut en aucun cas vous y obliger concernant votre solution de paiement. Toutefois, cette protection est recommandée en raison de l'augmentation des fraudes au chéquier ou à la carte de paiement sur internet. Si la fraude est normalement couverte dans un délai de 70 jours, sur preuve d'un dépôt de plainte faisant foi, la banque peut refuser d'indemniser si elle reconnaît une faute lourde de votre part ou un trop long délai de latence entre la fraude et l'opposition. Ce type de situation est donc couvert par l'assurance « moyens de paiement ».

2Quelle assurance choisir ?

Les formules d'assurance « moyens de paiement » couvrent généralement les mêmes types de dommages. Les modes de paiement que vous pouvez assurer grâce à ce type d'assurance sont les chéquiers et les cartes de crédit. La couverture est activée en cas de fraude réalisée après la perte ou le vol de votre moyen de paiement. Elle couvre les retraits et paiements réalisés avant l'opposition.

Avant de souscrire, vérifiez le degré de remboursement de la fraude, en particulier pour les chéquiers car aujourd'hui, ces derniers ont le moins de protection, en particulier en cas de fraude.

Certaines banques proposent des options sur ces assurances moyens de paiement comme la couverture du vol pour d'autres éléments centraux de votre quotidien tels que vos papiers d'identité, vos clés ou votre téléphone mobile. Il est donc important de définir avec votre assureur le degré de couverture intégré dans la police d'assurance.

3Que faire si je constate une fraude via mon moyen de paiement ?

Etape 1 : faites opposition

  • Appelez le service concerné de votre banque, généralement une plateforme dédiée, pour demander l'opposition. Votre moyen de paiement sera automatiquement bloqué.
  • En ce qui concerne les chèques, il est possible de faire annuler un seul chèque et non l'intégralité de votre chéquier.
  • Une fois l'opposition faite, votre banque devra automatiquement lancer la procédure de création d'une nouvelle carte bancaire ou d'un nouveau chéquier.

Etape 2 : déclarez la fraude à votre assureur

  • Vous devrez aussi récupérer les documents identifiant la fraude (déclaration de vol, certificat d'opposition, relevé bancaire…) et les fournir à votre assureur pour déclencher la procédure de remboursement.
  • Dans le cas d'une fraude sans vol, vous pouvez demander à votre banque, sous certaines conditions, de vous autoriser un dernier retrait avant l'annulation, afin d'obtenir de la monnaie liquide.

Astuce : il est possible qu'une couverture contre la fraude, le vol ou la perte soit intégrée dans votre contrat de carte de crédit. Pour éviter les doublons d'assurance, pensez à vérifier à quel type de couverture vous pouvez déjà prétendre avant de souscrire à une assurance « moyens de paiement »

Par