Partagez 
     

 Assurance habitation : mode d'emploi

Publié le 16/05/2013

Incendie, inondation, catastrophe naturelle, il suffit parfois d'une seconde pour tout perdre. C'est parfois le moment où l'on regrette de ne pas avoir souscrit à une assurance habitation adaptée qui permettrait de reconstruire et de repartir du bon pied. Voici nos conseils pour ne laisser aucune place à l'imprévu et choisir l'assurance habitation qui protégera votre propriété au mieux.

Les questions que vous vous posez

1Faut-il recourir à une assurance habitation ?

L'obligation de souscrire à une assurance habitation dépend de votre statut.

Si vous êtes locataire, vous êtes tenu de vous assurer. Vous trouverez des assurances locataire facilement.

Si vous êtes propriétaire, il n'existe aucune obligation légale et il est possible d'acheter son logement sans y souscrire. Cependant, l'assurance habitation couvre tous les risques que peut connaître votre propriété : incendie, vol, catastrophe naturelle… Si vous n'êtes pas assuré et que votre responsabilité est reconnue, vous n'aurez aucun recours et ne toucherez aucune indemnisation. Il est donc vivement recommandé de recourir à ce type d'assurance propriétaire

2Quelle assurance habitation choisir ?

Le contrat le plus commun est le contrat d'assurance habitation multirisque qui prend en charge tous les risques tels que : incendie, gel, inondation, catastrophe naturelle… Pour bien choisir son assurance, vérifiez les points suivants dans le contrat :

Les essentiels : il est nécessaire d'évaluer les garanties dont vous avez besoin. Vérifiez dans le contrat d'assurance la présence des garanties essentielles concernant les risques suivants : incendie, dégâts des eaux, vol, vandalisme, bris de glace, catastrophes naturelles, évènements climatiques, catastrophes technologiques, responsabilité civile.

  • Les options : choisissez les options qui couvrent vos besoins. Si vous exercez votre profession à domicile, des assurances spécifiques (comme les assurances autoentrepreneur) existent pour assurer la couverture de votre matériel professionnel… Si vous avez une cave à vin ou des biens particuliers de valeur, des clauses spécifiques à leur protection seront peut être nécessaires. Si vous possédez un jardin, celui-ci doit être inclus dans votre police d'assurance habitation.
  • Le type de remboursement : votre police d'assurance peut être négociée pour un remboursement « valeur à neuf » ou « en application de la vétusté ». Dans un cas, il s'agit de vous rembourser votre propriété et vos biens au prix du neuf, et dans l'autre on tient compte de leur ancienneté au moment de l'incident.

3Que faire en cas de dégâts divers, incendie, inondation dans mon habitation ?

Etape 1 :  canalisez le sinistre.

  • Par exemple, coupez l'eau lors d'une inondation, appelez les pompiers pour un incendie…

Etape 2 : prouvez le sinistre

  • Dans ce cas, il faut conserver les factures.

Etape 3 : signalez le sinistre auprès de votre assureur par un courrier recommandé.

  • Votre déclaration de sinistre doit contenir : votre identité, votre adresse, les références du contrat multirisque habitation, la date du sinistre, la description du dommage et les démarches déjà entreprises.

Astuce : Si vous avez besoin de faire appel à un professionnel, par exemple un plombier, pour intervenir en urgence chez vous, évitez de recourir aux services laissant des publicités dans votre boîte aux lettres. Tournez-vous plutôt vers votre assureur car la plupart ont des partenariats avec des professionnels. Ceci vous aidera dans vos démarches de déclaration de dommages.

Par 

Besoin d'éclairage

sur un sujet d'assurance ?

Toute une communauté

peut y répondre !

Posez votre question